Pour quelles raisons vous devez aller en voyage au Guatemala

Guatemala, une des villes touristiques qui attire par son paysage. Une fois dans votre vie, si vous en avez l’occasion, pourquoi ne pas venir au Guatemala.

Trouver une raison de vivre. Certains préfèrent profiter de leur temps en famille, d’autres prennent plaisir à faire du shopping. Et il y a ceux qui choisissent de voyager. Amoureux de la nature et des paysages ? Le Guatemala est le top des destinations de voyage.

Une destination à vous laisser sans voix

Se situant au sud du Mexique, le Guatemala est célèbre pour sa nature sauvage caractérisée par les forêts tropicales et son histoire. Le pays regorge de sites atypiques. La plus ancienne civilisation, Maya, s’est développée dans tout le Guatemala. D’où l’existence d’architecture et sites historiques qui retracent cette civilisation vielle de 1 000 ans avant Jésus-Christ. Vous n’y découvrirez pas seulement les délices gastronomiques, mais vous entrerez dans un monde à part, une culture hors du commun.

Un voyage que vous ne regretterez pas

Un voyage au Guatemala ne se fera pas en un jour. Votre première visite dans le pays vous emmènera à vouloir revenir et vous imprégner encore plus de la culture guatémaltèque. Un paysage hors norme, une population affectueuse, une ambiance festive rythmée par les groupes de percussions,vous en tomberez amoureux.

Enrichissez votre séjour en admirant la nature décorée par les montagnes de volcans. Vous pourriez parcourir le plus haut sommet de l’Amérique centrale : le Tajumilco qui se trouve à 4 220 mètres d’altitude. De là, vous pourriez vous délecter de la vue imprenable de l’Océan Pacifique. Vous aurez également les activités suivantes qui vous ne vous laisseront pas insensibles :

  • Visite du parc national de Tikal : marqué par la civilisation Maya.
  • Faire du surf à El Paredón en vaguant avec les dauphins.
  • Balade de bon matin sur les plages de sable noir pour voir la beauté du lever de soleil.

La liste est longue. Comme on le dit : « Le monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n’en lisent qu’une page ». Alors, n’achevez pas votre livre sans passer au Guatemala.

Source : Pire.fr